Il me semble que l' impudeur est le point commun de tous les arts.  En peinture comme ailleurs, l' artiste se livre a coeur ouvert sur un socle et déverse son moi profond.

La peinture est un support que j' aime granuleux, rugueux, plein de matières et de couleurs, j' aime expérimenter des matériaux qui peuvent apporter un volume, une texture, un relief a mes tableaux.

Cette discipline, à mon sens, ne nécessite pas forcement de l' esthétisme, mais ne doit surtout pas s' assimiler a de la décoration.

Qu' elle soit positive, choquante ou bouleversante, elle a le devoir d' interpeller ou d' interroger la personne qui la contemple.

Ce n' est pas un objet que l' on accroche au dessus d' un lit assimilable a du papier peint.

Je garde pourtant l' idée qu' il est indispensable de savoir maîtriser dessin, technique et support, pour que cet art, devenu contemporain et accessible à tous en reste un, et ne soit pas galvaudé.